Blog

Pasolini et Bologne

Città consumista e comunista (ville consumériste et communiste), comme il écrit dans ses Lettere luterane, Bologna est avant tout la ville où Pier Paolo Pasolini est né et a mené une partie de ses études (au Liceo Galvani et, ensuite, à l’Alma Mater).

Les deux premières séances du séminaire seront consacrées à la géographie de la jeunesse bolonaise de Pasolini et à son éducation intellectuelle mais aussi à la présence de Bologne dans certaines de ses œuvres (notamment dans les films).

On cherchera donc, à travers la géographie de cette ville, à recomposer les premières années de Pasolini et ses relations avec le monde culturel de cette ville du nord d’Italie.

Plusieurs documents d’archive (notamments les premiers articles de Pasolini sur le magazine universitaire Il setaccio) seront montrés lors de la séance.

Mercredi 11 octobre, de 17h à 18h30, Salle CELAN, 45 Rue d’ULM (séance d’introduction)
Mercredi 18 octobre, de 17h à 18h30, Salle CELAN, 45 Rue d’ULM

 

Première séance: Bologne

La première séance du Séminaire d’élève sera consacrée à la ville de Bologne, lieu de naissance et d’étude de Pier Paolo Pasolini. La date (au mois d’octobre) et le lieu seront communiqués tôt. Plusieurs textes et documents seront également publiés dans les semaines à venir.

Dans la photo : Pasolini et Luciano Serra, dans les années 40, à Bologne.

Avec les mots d’Adrienne

Sick of my own old poems     caught
on rainshower Fifth Avenue
in a bookstore

I reach to a shelf
and there you are     Pier Paolo
speaking to Gramsci’s ashes

in the old encircling rhyme
Vivo nel non volere
del tramontato dopoguerra:

amando
il mondo che odio . . .
that vernacular voice
intimately political

and that was how you died
so I clasp my book to my heart
as the shop closes

Adrienne Rich, Fox: Poems 1998-2000.