Blog

Stupenda e misera città – Pasolini, Rome

La prochaine séance du séminaire d’élève Géographie Pasolini aura comme objet la ville de Rome, “stupenda e misera città” pour reprendre un vers des Cendres de Gramsci, son recueil de poèmes des années 50.

On aura l’occasion d’accueillir Nicola Brarda, doctorant en littérature italienne contemporaine à l’Université de Paris-Sorbonne, qui nous fera découvrir le rapport charnel et passionnel de Pasolini avec la ville de Rome, à travers ses films, ses poèmes et ses romans les plus célèbres.

Le séminaire aura lieu jeudi 30 novembre, de 18h à 20h, en Salle Celan, 45, Rue d’Ulm, Paris 5.

 

mammaroma.jpg

 

 

Annunci

Bologne la rouge enrage

*Les deux premières séances du Séminaire auront lieu le 11 et le 18 octobre de 18h à 19h30 en Salle CELAN (45, Rue d’Ulm).

Libé, Janvier 2015

“Bologne râle. Sur les murs ocre et rouges du vieux corps médiéval, Bologne suinte des lettres et des mots, proteste par graffitis interposés, par dazibaos revendicatifs. Sur la porte massive de la faculté des sciences politiques, un mot claque : Sciopero. «Grève». A y regarder de plus près, l’affiche montre des saynètes : un ouvrier, une étudiante, un Africain, un chômeur, deux enfants qui vont à l’école… Deux cases interpellent le passant : io («je»). Oui, toi qui regardes, que fais-tu dans cette société de précarisation ? Que feras-tu demain pour changer les choses ? Un mot d’ordre, sans la marque du moindre label syndical ou politique, lance une injonction :«Insurrection, organisation, union.» Et appelle à converger à 9 heures, le 12 décembre – c’est-à-dire le lendemain -, piazza San Francesco.”

http://www.liberation.fr/futurs/2015/01/02/bologne-la-rouge-enrage_1173108

 

 

 

 

Pasolini et Bologne

Città consumista e comunista (ville consumériste et communiste), comme il écrit dans ses Lettere luterane, Bologna est avant tout la ville où Pier Paolo Pasolini est né et a mené une partie de ses études (au Liceo Galvani et, ensuite, à l’Alma Mater).

Les deux premières séances du séminaire seront consacrées à la géographie de la jeunesse bolonaise de Pasolini et à son éducation intellectuelle mais aussi à la présence de Bologne dans certaines de ses œuvres (notamment dans les films).

On cherchera donc, à travers la géographie de cette ville, à recomposer les premières années de Pasolini et ses relations avec le monde culturel de cette ville du nord d’Italie.

Plusieurs documents d’archive (notamments les premiers articles de Pasolini sur le magazine universitaire Il setaccio) seront montrés lors de la séance.

Mercredi 11 octobre, de 17h à 18h30, Salle CELAN, 45 Rue d’ULM (séance d’introduction)
Mercredi 18 octobre, de 17h à 18h30, Salle CELAN, 45 Rue d’ULM

 

Première séance: Bologne

La première séance du Séminaire d’élève sera consacrée à la ville de Bologne, lieu de naissance et d’étude de Pier Paolo Pasolini. La date (au mois d’octobre) et le lieu seront communiqués tôt. Plusieurs textes et documents seront également publiés dans les semaines à venir.

Dans la photo : Pasolini et Luciano Serra, dans les années 40, à Bologne.

Par les mots d’Adrienne

Sick of my own old poems     caught
on rainshower Fifth Avenue
in a bookstore

I reach to a shelf
and there you are     Pier Paolo
speaking to Gramsci’s ashes

in the old encircling rhyme
Vivo nel non volere
del tramontato dopoguerra:

amando
il mondo che odio . . .
that vernacular voice
intimately political

and that was how you died
so I clasp my book to my heart
as the shop closes

Adrienne Rich, Fox: Poems 1998-2000.